Archive for juillet 2010

h1

Radio Fog

30 juillet 2010

Comme ça manque un peu de soleil sur la capitale on va partir pour le Brésil avec Seu Jorge.

A l’instar de quelques autres (Lenine, Carlinho Brown…), il contribue à dépoussiérer la musique brésilienne pour la sortir du tiroir « muzak » dans lequel on avait tendance à la ranger (même si un Jobim ou d’autres restent des Grands Maîtres). A noter entre autres, un excellent disque de reprises de Bowie à sa façon.

Vous pouvez l’écouter ici et regarder ci-dessous.

h1

Radio Fog

23 juillet 2010

Pour cet épisode, on va revenir au temps présent, avec un des rares groupes (avec Radiohead) qui reste intéressant d’album en album et à travers les groupes satellites qui tournent autour : Queens Of The Stone Age.

C’est rock, c’est velu, ça sent la bière et on monte le son

h1

Radio Fog

16 juillet 2010

On continue, troisième partie de la saga « Big Ones », côté musique black cette fois

James Brown, je suis grand fan et j’en ai déjà parlé ici, mais j’ai aussi une grand amour de la soul et du rythm’n’blues de la fin des 60’s, et en particulier le merveilleux Otis Redding. Chauffeur devenu chanteur presque par hasard et à l’issue tragique, sa voix me retourne toujours.

Alors hop on y va..

h1

Radio Fog

9 juillet 2010

Second épisode de la saga de mes « grands » artistes : David Bowie.

On ne présente plus David Jones, caméléon muliforme, qui pendant de nombreuses années a devancé/lancé toutes les modes, avant de se faire rattraper au début des années 80. A signaler aussi que son fils Duncan « Zowie » Jones vient de sortir son dernier film en DVD…

Je laisse la place à Maître David…

h1

Radio Fog

2 juillet 2010

C’est l’été et on va en profiter pour faire une petite saga sur mes groupes/artistes « fondateurs » de mes playlists musicales.

J’ai déjà déclaré ici, mon amour immodéré des Fab Four, je n’y reviendrais donc pas. Mais je suis aussi un très grand fan du groupe d’en face : The Rolling Stones. Mais jusqu’à Exile on Maint Street (qui vient de ressortir superbement remasterisé). Ensuite, à part l’album Some Girls (excellent lui aussi) c’est moins puissant.

Je vous recommande d’ailleurs la bio écrite par Bill Wyman il y a quelques années qui documente de façon impressionnante le début de carrière du groupe et les backstages (quelques découvertes amusantes…)

Allez hop, time for Rock’n’Roll