Archive for janvier 2011

h1

R.I.P. John Barry

31 janvier 2011

Le compositeur John Barry vient de décéder. Connu pour ses B.O de James Bond dans les 80’s, ma préférée reste le générique d’Amicalement Votre (The Persuaders), qui me rappelle les longues heures au fond de la cave de mes parents à essayer péniblement d’en faire une reprise potable avec mes camarades de jeux de l’époque…
Il a également été le mari de Jane Birkin (avant Serge) et le père de sa fille Kate Barry

h1

Radio Fog

28 janvier 2011

Vous le savez j’adore la soul et le R’n’B à l’ancienne, pas la version mise en boîte et aseptisée que nous sert par exemple l’oncle (qui me) soul *.

Alors on va découvrir Charles Bradley, un petit jeunot (né en 1948) qui pourtant sort son premier album seulement aujourd’hui. Et sur le même label que Sharon King (pour ceux qui connaissent déjà). C’est dire si ce sont des gens de bon goût chez Daptone… Comme tout bon misfit de la musique, il a accumulé les petits boulots un peu partout, tout en essayant de monter des groupes divers et variés qui n’ont jamais percé. Jusqu’à aujourd’hui…

On a donc affaire à une musique directement débarquée des sixties (n’attendez pas d’innovations electro-techno-schpountz), avec une voix d’enfer, un feeling monstre, qui n’est pas sans rappeler le grand James B.

Alors je vous laisse écouter l’album ici. Et regarder les vidéos ci-dessous…

* Et si voulez de la soul made in France de haut niveau, je vous recommande chaudement les Shaolin Temple Defenders

h1

Radio Fog

21 janvier 2011

Allez hop on part au bout de la Normandie ce matin, jusqu’à la riante ville de Saint Lô (renommée à travers la galaxie pour son excellente scène rock… Hein ? Non ? ah bon !).

Ce matin c’est Da Brasilians qui va vous réveiller en douceur avec un folk rock d’excellente facture, plein de jolies mélodies. Et pourtant, le style prête souvent au pire de la musique (le « middle of the road » qu’on avale sur la majorité des radios américaines…). Mais, nos petits Saint Lois s’en tirent parfaitement et bien au dessus de beaucoup de groupes US/UK encensés ici et là.

Alors on soutient la production locale s’il vous plait ! En les écoutant sur Deezer et/ou en regardant les vidéos ci-dessous (Désolé pas trop d’images officielles disponibles pour l’instant…)

h1

Radio Fog

14 janvier 2011

Allez encore du rock’n’roll cette semaine, avec The Black Angels (oui encore un groupe en black…)

Groupe fondé en 2004 à Austin, Texas, le groupe est un des étendards du « néo-psychédélisme » (encore une étiquette). Son troisième album a un fort parfum rétro (13th Floor Elevators, Moving Sidewalks, Napoleon XIV, Pink Floyd) complété par des sons à peine plus actuels (Joy Division et la cold wave).

Le tout donne un cocktail fort agréable à l’oreille, qu’on peut écouter ici et regarder ci-dessous :

h1

Je dis du bien…

12 janvier 2011

Parce que quand on est un bloggeur ou un twittos z’influent (enfin moi surtout sur ma concierge hein…), on a vite tendance à dégainer le post ou le tweet vengeur pour se plaindre des petits tracas que l’on rencontre (non mais vous savez qui je suiiiiissss ? J’ai un blog moi Madame ! J’ai 5k followers moa !).

Et je fais pareil, c’est clair. Et puis ça fait du bien.

Mais on a aussi tendance à ne pas dire quand les choses marchent. Dont acte ici. En plus cela concerne une marque que j’appréciais déjà avant mais qui m’a étonnée par son sens du service client. Bon, je reconnais, elle est américaine. Ceci expliquerait-il cela ?

Resituons le contexte : mon héritier, basketteur de son état, a développé récemment un certaine fascination pour Michael Jordan (non pas Jackson fort heureusement). D’où la brillante idée du merveilleux papa que je suis (Disclaimer : jugement personnel qui n’engage que moi…) de lui commander chez Amazon, en dernière minute (étant donné qu’il avait refusé les suggestions précédentes sur ce sujet) un coffret DVD retraçant la carrière du champion.

Jusque là, rien que de très normal. La livraison prévue juste après Noël sans conséquence puisque je travaille. Passe un jour, deux jours… Toujours rien. Bon forcément ça passe par colissimo, faut pas être exigeant non plus (Dom et Manou sont bien placée pour le savoir…). Et puis après tout, si je me fais livrer au bureau, c’est pour que le monsieur de colissimo monte jusque là pour me remettre le paquet en main propre non ?

Et bien non, rien ! Nada ! Que dalle ! Sauf que.. en fouillant dans la poubelle du hall, je finis par trouver le paquet déchiré qui contenait mon colis. Ah ouais cool… Donc monsieur colissimo a laissé le paquet dans le hall en évidence, et quelqu’un s’est servi. Bien… On respire et on reste calme…

Donc on va appeler colissimo… Ah ben non mauvaise pioche, il n’y a pas de numéro pour faire une réclamation sur le site web…

Donc, petit coup de fil à Amazon, qui prend en compte ma plainte, vérifie la disponibilité du produit… et me le renvoie sans frais. Et là j’avoue que je suis bluffé.
Chaque échange est confirmé par mail, je suis tenu au courant par téléphone et en moins de 2 heures le problème est résolu. Et le nouveau paquet est arrivé quelques jour plus tard… Mais encore une fois laissé dans le hall, sauf que cette fois je suis passé avant le voleur.

Et du coup, mon Prince a pu se scotcher devant la télé et je suis le meilleur papa du monde (bon ok je l’étais déjà avant…)

En conclusion, Amazon c’est le bien. Colissimo, c’est le mal 🙂

h1

Les petits poissons…

10 janvier 2011

Dimanche matin, par la faute du sieur Xavier, j’ai du me lever aux aurores pour emmener ma Princesse dans les jardins du Trocadéro pour découvrir l’Aquarium de Paris et l’exposition de dessins du film « Arrietty » de Miyazaki (Ponyo, Kika, Totoro) qui s’y tient.

J’avais suivi le lancement en fanfare de l’Aquarium à l’époque, comme destination possible d’une sortie avec les nains, mais j’avoue que les prix élevés m’avaient rapidement retenu. C’est donc avec curiosité que j’abordais cette visite.

Et la Princesse et moi n’avons pas été déçus. Certes, ce n’est pas le Marineland d’Antibes et ses numéros d’orques, mais une progression logique des habitats et de la faune aquatique, de la Seine au Pacifique sur plus de 3500 m² et 43 bassins. Sans compter un énorme bassin dédié aux requins, qui m’ont toujours fasciné malgré leur réputation, avec un tunnel passant dessous et permettant de les observer tranquillement assis sur des canapés. En outre, il y a un bassin où s’ébattent des carpes Koï qui se laissent caresser. La Princesse a tellement aimé ça qu’elle y est retournée trois fois…

Evidemment cela serait un peu court s’il n’y avait que ça, mais le parcours intègre également trois « salles » de cinéma ou vous pouvez découvrir des documentaires sur la vie sous-marine mais aussi les trois précédents films de Miyazaki en alternance pendant la journée (Ponyo sur la Falaise, Kiki la Petite Sorcière, Mon Voisin Totoro).

Donc au final, pour le prix d’entrée, vous avez un aquarium + une à trois séances de cinéma. Ce qui finalement est un bon deal… 🙂

Et pour ceux qui auraient encore envie de poissons en sortant (ou avant d’entrer), il y a également Ozu, un restaurant japonais d’excellente réputation…

Malheureusement, je n’ai pu rester jusqu’au bout de l’animation, mais cela m’a aussi donné l’occasion de rencontrer quelques twopains et twopines que je n’avais encore jamais vu IRL…

Aquarium de Paris – cineaqua : 5, avenue Albert deMun 75016 Paris

Encore un grand merci à Xav et ViaNova Spheeris

h1

Radio Fog

7 janvier 2011

Un petit peu de rock’n’roll bien gras qui tache les doigts aujourd’hui.

On part dans la froidure canadienne suivre Black Mountain (après les pony, les doubles mots, la mode est au black en ce moment dans les noms de groupes).

Fondé il y a une petite demi-douzaine d’années, le groupe mélange psychédélisme, stoner rock, blues pour proposer un rock bien gras avec un fort accent 70’s mais qui nettoie bien les cages à miel. Idéalement, cela s’écouterait sur une autoroute bien droite du Nevada, volume à fond, dans une vieille américaine à moitié défoncée (je parle de voiture là hein…).

Le son sur Deezer

Les images ci-dessous :