Archive for novembre 2013

h1

Radio Fog

29 novembre 2013

C’est reparti pour un tour…

On va attaquer en douceur avec Tookah, le dernier album de l’Islandaise Emiliana Torrini (comme son nom ne l’indique pas). Une électro-pop soyeuse pour les petits matins cotonneux…

On continue dans le calme avec le folk superbe de Grey Reverend, sur l’album A Hero’s Lie. Une guitare, une voix, quelques percussions, c’est assez pour vous transporter.

Bon maintenant on va monter le son, avec le rock puissant de Touché Amoré. Oui je sais ça fait plutôt boys band comme nom, mais ne vous y fiez pas trop, l’album Is Survived By va vous nettoyer les cages à miel.

Je vous laisse un peu récupérer avec le hip hop de  Lateef The Truthspeaker sur l’album Firewire. Du flow, de la très bonne production derrière (faut dire qu’il est bien entouré…). Ça passe tout en douceur…

Et on va terminer dans la même ambiance avec l’excellent nouvel album de Deltron 3030Event II. C’est une sorte de super groupe du hip-hop, regroupant ce qui se fait peut-être de mieux en producteurs (Del Tha  Funky Homosapiens, Kid Koala, Dan The Automator), et une bande d’invités de renom.

Bonne écoute

Publicités
h1

Radio Fog

22 novembre 2013

Le retour après trop de semaines d’absence…

Alors on commence par un tour en Belgique, avec le duo Parade Ground qui a commencé à officier dans les années 80, dans une veine proche de Front 242, ce qu’on appelait alors EBM… C’est froid, industriel mais dansant. La compilation The Golden Years est une bonne introduction.

On continue avec le rock puissant des Anglais de Drenge sur leur premier album homonyme. C’est pêchu et mélodique, dans la lignée de ces groupes britanniques comme Compulsion ou Baby Chaos.

Et comme on est éclectiques ici, on bascule sur le rap de GZA (du Wu-Tang Clan) en revenant sur un album de 1995 (peut-être l’un de ses meilleurs) Liquid Swords. Ça rappelle la bonne époque du hip hop… (ah ma bonne dame c’était mieux de mon temps…)

On revient au temps présent avec le dernier album de Au Revoir SimoneMove In Spectrums. C’est pop, c’est frais, c’est électronique. Ça se consomme sans modération…

Et on termine avec le Rythm’n’Blues de Nick Waterhouse et son album Time’s All Gone. C’est rétro à mort, ça n’invente rien, mais qu’est-ce que c’est bon !!!

Montez le son et bonne écoute !