h1

Radio Fog

20 décembre 2013

La Radio Fog est de retour…

Et on attaque velu avec le nouvel album des Kings Of Leon, Mechanical Bull. Les Sudistes musclent un peu leur son qui frôle le syndrome « Grand Stade »mais arrivent à rester juste à la limite. Donc c’est rock, épique et puissant. Et cette voix… (qu’on peut ne pas aimer j’avoue)

On continue dans le rock mais de ce côté-ci de l’Atlantique, avec The Hyènes, soit la moitié de Noir Désir (Denis – batterie, et Jean Paul – basse passé à la guitare ici) et qui a sorti en fin d’année dernière un très bon album Peace And Loud, de facture plutôt classique, mais avec de bonnes compositions et un bon son. Et des paroles qui tiennent la route (jamais évident en français).

On repart du côté de Miami pour le stoner rock de Torche  sur son album Harmonicraft. Grosses guitares là aussi mais avec une pointe de psyché/70s comme il se doit pour le genre.

On remonte la côté Est jusqu’à New York pour le hip hop de Action Bronson – ou quand un chef se met au rap… Son dernier album s’appelle d’ailleurs : Bon Appitite… Bitch !!!. Ça a des petits airs du Wu-Tang Clan (normal vu leur origine commune) mais sans trop se prendre au sérieux.

Et on termine au calme avec Foreverly, le superbe album de reprises des Everly Brothers, par Norah Jones et… Billie Joe Armstrong (chanteur de Green Day). C’est fait sans fioriture, avec deux voix qui se complètent parfaitement. Même si vous n’êtes pas fan de country (le style général) allez y jeter une oreille.

Bonne écoute…

h1

Radio Fog

6 décembre 2013

Et voici la sélection de la semaine…

On a parlé de Lateef en solo la semaine dernière, il exerce aussi avec l’excellent Lyrics Born au sein de Latyrx qui vient de sortir son second album intitulé « The Second Album » (après un premier nommé The Album…). Du hip hop assez laid back avec un peu d’electro dedans. Tout bon.

Un chanteur ne m’avait pas mis les poils depuis un bon moment, Willis Earl Beal vient d’y arriver avec son album Nobody Knows. De la folk soul habitée (le garçon a eu un parcours plutôt cahotique) qui fait du bien aux cages à miel.

On continue plus rock avec le nouveau YuckGlow & Behold. Après des débuts qui remettaient à l’honneur le grunge des 90s, le nouvel opus vire un peu plus vers les psychédélisme et le shoegaze anglais. Donc des guitares et des mélodies.

On fait un passage par le dancefloor avec Ebony Bones et son album Behold A Pale Horse. Passée par la case séries télés, Ebony Bones s’est réorientée musique avec un personnage haut en couleurs (vous apprécierez le stylisme…).

Et on va terminer par une petit Français, Laurent Lamarca (essayez d’ignorer qu’ils écrit aussi pour des gens pas forcément en ligne avec ma ligne éditoriale ^_^) et son album Nouvelle Fraîche. Pour une fois ce n’est pas geignard dans les paroles, ni sirupeux musicalement. Assez rare pour être noté.

Bonne écoute.

h1

Radio Fog

29 novembre 2013

C’est reparti pour un tour…

On va attaquer en douceur avec Tookah, le dernier album de l’Islandaise Emiliana Torrini (comme son nom ne l’indique pas). Une électro-pop soyeuse pour les petits matins cotonneux…

On continue dans le calme avec le folk superbe de Grey Reverend, sur l’album A Hero’s Lie. Une guitare, une voix, quelques percussions, c’est assez pour vous transporter.

Bon maintenant on va monter le son, avec le rock puissant de Touché Amoré. Oui je sais ça fait plutôt boys band comme nom, mais ne vous y fiez pas trop, l’album Is Survived By va vous nettoyer les cages à miel.

Je vous laisse un peu récupérer avec le hip hop de  Lateef The Truthspeaker sur l’album Firewire. Du flow, de la très bonne production derrière (faut dire qu’il est bien entouré…). Ça passe tout en douceur…

Et on va terminer dans la même ambiance avec l’excellent nouvel album de Deltron 3030Event II. C’est une sorte de super groupe du hip-hop, regroupant ce qui se fait peut-être de mieux en producteurs (Del Tha  Funky Homosapiens, Kid Koala, Dan The Automator), et une bande d’invités de renom.

Bonne écoute

h1

Radio Fog

22 novembre 2013

Le retour après trop de semaines d’absence…

Alors on commence par un tour en Belgique, avec le duo Parade Ground qui a commencé à officier dans les années 80, dans une veine proche de Front 242, ce qu’on appelait alors EBM… C’est froid, industriel mais dansant. La compilation The Golden Years est une bonne introduction.

On continue avec le rock puissant des Anglais de Drenge sur leur premier album homonyme. C’est pêchu et mélodique, dans la lignée de ces groupes britanniques comme Compulsion ou Baby Chaos.

Et comme on est éclectiques ici, on bascule sur le rap de GZA (du Wu-Tang Clan) en revenant sur un album de 1995 (peut-être l’un de ses meilleurs) Liquid Swords. Ça rappelle la bonne époque du hip hop… (ah ma bonne dame c’était mieux de mon temps…)

On revient au temps présent avec le dernier album de Au Revoir SimoneMove In Spectrums. C’est pop, c’est frais, c’est électronique. Ça se consomme sans modération…

Et on termine avec le Rythm’n’Blues de Nick Waterhouse et son album Time’s All Gone. C’est rétro à mort, ça n’invente rien, mais qu’est-ce que c’est bon !!!

Montez le son et bonne écoute !

h1

Radio Fog

11 octobre 2013

On repart avec la sélection en vrac.

On attaque avec du hip hop franco/américano/britannique, et Numbers Not Names pour l’album What’s The Price ? sorti il y a environ un an. C’est une sorte de « super groupe » indépendant, regroupant des membres de Kill The Vultures, The MarriedMonk, Dälek et Manyfingers réuni à l’initiative du boss du label Ici d’Ailleurs. Pour ceux qui s’en souviennent, ça se rapproche un peu de la fusion rock/rap des années 90 initiée par la BO du film Judgement Night.

On continue avec un rock d’inspiration folk/blues avec Wovenhand, le groupe fondé par l’ancien chanteur de 16 Horsepower (qui a connu la gloire dans les 90s) avec leur dernier album The Laughing Stalk. Une musique pleine d’émotions avec des parfums à la Nick Cave.

On muscle un peu le propos avec Star and Dagger, là aussi un sorte de super groupe, puisque regroupant l’ancienne bassiste de White Zombie, la guitarise de Cycle Sluts From Hell et une chanteuse. Donc forcément il y a donc du bruit et des cris dans Tomorrow Land, avec une voix qui n’est pas sans rappeler Girlschool (remember ?)

On enchaîne avec le rock psyché des Three Mile Pilot. Pas vraiment d’actualité récente, vu que le dernier album, The Inevitable Past Is The Future Forgotten, date de 2010, mais toujours agréable à entendre.

Et on va terminer avec la pop foutraque de Man Man et son nouvel album Oni Oni Pond. Moins « expérimental » que les précédents, cet album propose mélodies et originalité qui s’adapte plutôt bien à cette entrée dans l’automne.

Bonne écoute

h1

Radio Fog

27 septembre 2013

Et on reprend la rubrique hebdomadaire.

On attaque directement avec du rock instrumental (non ne partez pas !) de très haute volée avec Maserati et son nouvel album VII. Originaires d’Athens, Georgie (comme REM et bien d’autres), ils proposent un rock puissant qui se passe de chanteur.

On va calmer le jeu, pour découvrir la folk douce de Gabrielle Aplin et son premier album, English Rain. Jolie voix, instrumentation dépouillée mais soignée, c’est parfait pour les petits matins brumeux.

Accélérons un peu avec The Olms et leur album homonyme. The Olms est un groupe fondé par Peter Yorn, déjà vu aux côtés de Scarlett Johansson sur son album. C’est folk, enlevé et plein de jolies mélodies…

On monte le son maintenant avec le stoner rock de Vista Chino (qui inclut plusieurs anciens membres de Kyuss et Queens Of The Stone Age qui opéraient sous le nom Kyuss Lives!). Le premier album, Peace, est un condensé de rock lourd d’inspiration 70s, fruit de longues jams sessions dans le désert américain.

Et on termine par le nettoyage des cages à miel avec Vision Of Disorder et leur dernier album The Cursed Remain Cursed. C’est métal, c’est lourd mais ça fait remuer la tête comme il faut… Mais âmes sensibles s’bastenir…

Bonne écoute…

h1

Radio Fog

20 septembre 2013

On attaque tout de suite avec la pop de The Dodos, de San Francisco, sur leur nouvel album Carrier. C’est mélodique, c’est bien fait. A écouter.

On continue dans la pop stylée avec Ghost Wave et l’album Ages. Originaires de Nouvelle Zélande, ils s’inscrivent dans la droite ligne du rock de là-bas avec une pointe de psychédélisme.

Toujours pop mais en solo cette fois avec l’homme du Mississippi, Dent May et son album Warm Blanket. Dans lequel vous aurez envie en effet de vous glisser cet hiver pour vous réchauffer avec ses mélodies ensoleillées.

On durcit un peu le son avec The Slew (soit le DJ hip hop Kid Koala et d’anciens membres de Wolfmother) pour l’album 100%. Ça scratche, ça grossesguitares, ça rappe parfois. Bref ça fait bouger la tête comme le chien sur la lunette arrière.

Et on va terminer totalement hip hop avec Joey Bada$$ et son dernier album Summer Knights. Originaire de Brooklyn et membre du collectif Pro Era, tout juste 18 ans et déjà un flow de vétéran…

Bonne écoute